Vous avez trouvé un local pour votre atelier, il est maintenant temps de bien organiser votre atelier de poterie.
En effet, cela ne s’improvise pas, car vous allez perdre énormément d’énergie, de temps, et donc d’argent si votre atelier est mal organisé.

Les contraintes dans l’organisation d’un atelier

Faites d’abord un état des lieux des contraintes de votre local :

  • Où sont les prises ? Cela va déterminer l’emplacement de votre tour, de votre pistolet à chaleur, votre chauffage, votre four, etc. Vous pouvez tirer des rallonges mais ce n’est pas idéal
  • Où est l’évier ou l’arrivée d’eau ? Cela va grandement influencer l’organisation de votre atelier, car vous aurez besoin d’eau pour la terre, pour l’émail, pour le nettoyage, etc.
  • Où sont les aérations ? Cela va déterminer la position de votre four
  • Où sont les sources de lumière ? Il est toujours plus agréable de travailler à la lumière du jour
  • Comment est le sol ? Il est indispensable d’avoir un sol lessivable pour les sections de terre et d’émail (du carrelage ou lino), et un sol qui ne risque pas le feu pour le four (le béton est approprié)

Les différentes zones dans un atelier de poterie

Tout dépendra bien sûr de votre activité (si vous faites du tour ou du modelage, si vous faites du coulage, etc.), mais nous allons essayer ici de faire une liste d’un atelier type qui conviendra au plus grand nombre et que vous pourrez adapter.

La section “terre”

Cette section est la seule qui contient de l’argile humide ou sèche. Elle est répartie en plusieurs zones :

  • La zone de modelage : c’est une zone assez centrale, car multi usage. Elle vous permet de battre votre terre, de modeler, sculpter, décorer, etc.
  • La zone de recyclage : c’est ici que vous aurez votre plaque de plâtre, non loin de votre seau ou poubelle de recyclage
  • La zone de tournage : elle contient votre tour, et quelques outils indispensables
  • La zone de stockage des pains de terre neufs
  • La zone de stockage de vos pièces en cours de séchage

Vous aurez aussi dans cette zone vos outils de poterie, soit à portée de main soit rangés dans un meuble ou sur des étagères.

La section “émaillage”

Cette section est la seule à contenir des émaux, secs ou liquides. Il est important d’avoir une zone d’émaillage distincte, car les glaçures sont volatiles quand elles sont sèches et contiennent des produits dangereux pour la santé.

Cette section contiendra :

  • La zone d’émaillage avec une table dédiée, facile à nettoyer
  • La zone de stockage pour tous les émaux secs et liquides
  • Les outils permettant de travailler l’émail
  • Une zone de stockage afin d’y déposer les pièces émaillées

Une ventilation à proximité est recommandée, sinon, envisagez de manipuler vos matières sèches à l’extérieur, et portez toujours un masque adapté.

La section “cuisson”

Vous l’avez vu dans l’article sur les émanations de fours de poterie, le four doit être dans une pièce à part. Bien que certains fournisseurs indiquent qu’il est possible d’avoir le four dans l’atelier avec une bonne aération, ça reste tout de même très déconseillé.

Cette section de votre atelier va donc contenir le four et ses accessoires, et s’il y a la place, une étagère de transition des pièces.

La section “marketing”

Dans cette section vous aurez également plusieurs zones :

  • Zone d’emballage avec une table et tout le matériel, cartons, papier bulle, scotch, étiquettes, etc.
  • Une zone de photo, avec un éclairage adéquat et du matériel de décoration suivant vos besoins
  • Une zone d’accueil : si vous accueillez du public il vous faut un endroit pour le faire, qui soit agréable et qui vous serve pourquoi pas à vous détendre vous aussi ! 

La section plâtre

Cette section est plus spécifique, mais si vous fabriquez vos moules en plâtre, il est indispensable de disposer d’une zone dédiée ou de bâcher l’ensemble de l’atelier. En effet, le plâtre et la terre ne doivent pas se rencontrer !

Le circuit idéal dans un atelier de poterie

Rentrons maintenant dans le vif du sujet !

Vous ne pouvez pas disposer n’importe comment ces zones dans votre atelier, car c’est cela qui vous ferait perdre du temps et de l’énergie.

N’oubliez pas que vous aurez à porter :

  • Des choses lourdes, comme vos pains de terre, vos pièces tout juste tournées
  • Des choses fragiles, comme vos pièces, à toutes les étapes de leur création ! 

De plus, vous passerez beaucoup de temps dans votre atelier et si vous voulez être efficace dans votre travail, alors il faut être efficace dans votre organisation. L’objectif est de limiter les déplacements et mouvements inutiles. En effet, ce n’est pas la matière première qui coûte cher dans la fabrication de pièces, mais votre temps. Et plus vous économiserez de temps, plus vous serez rentable.

Respectez vos contraintes

La première chose à faire est de disposer les éléments suivant les contraintes, à part si vous pouvez les modifier : par exemple votre four, votre tour et le matériel ayant besoin d’électricité doit être proche des prises.

Suivez l’argile !

L’argile a un cycle de vie : pain de terre, façonnage, séchage, cuisson, émaillage, cuisson, emballage.
Pour être efficace il va falloir suivre ce cycle et vous adapter. Vous devez faire des ponts entre les différentes zones de production, pour faciliter les choses. Il ne faut pas avoir à traverser tout l’atelier entre votre table de battage et votre tour !

Logiquement les zones devraient être organisées ainsi, de proche en proche :

  • Votre zone de stockage de la matière première devrait être à l’entrée du studio
  • La matière première doit être proche de la table de battage
  • Ensuite vient le tour / la zone de modelage
  • Puis la zone de séchage
  • Puis la zone de cuisson
  • La zone d’émaillage (on repart ensuite vers la zone de cuisson)
  • Enfin la zone marketing (photos et emballage)

Ci-dessous je vous ai fait un exemple d’organisation de studio. La zone d’émaillage et de cuisson sont interverties mais il faudra de toute façon fait des allers-retours entre les deux, sauf si vous faites des mono-cuissons.

Astuces pour gagner du temps

 

support à roulette pour seau de terre

Les roulettes

Vous pouvez mettre tout ce qui est lourd sur des roulettes ou des supports à roulette : vos gros seaux d’émail, votre poubelle de recyclage. Certaines étagères spéciales ont des roulettes et permettent de déplacer tout votre travail en même temps.
Vous pouvez même mettre une table sur roulette, comme celle vous permettant d’émailler (pas la table de battage !).

stockage terre sous table

Utiliser les dessous de tables

Tous les dessous de tables peuvent être utilisées en tant que rangement. C’est notamment une très bonne idée de mettre des pains de terre sous votre table de battage s’ils permettent de mieux la caler ! Et c’est souvent une table où l’on ne met pas les jambes en dessous donc inutile d’y laisser du vide.

planches pour poterie

S’armer de planches

Récupérez autant de planches que possible pour déplacer facilement vos pièces. En effet, déplacer les pièces une à une d’une zone à l’autre peut être très fastidieux.
Si vous posez toujours votre travail sur des planches, vous pourrez les déplacer rapidement d’une zone à l’autre.

Opter pour une grande table

Vous pouvez investir dans une grande table de travail en bois non traité, qui vous permettra de stocker de la terre et des planches en dessous, d’avoir une zone de pétrissage, une zone de façonnage et une zone de recyclage.
A moins que vous ne couvriez cette table avec une nappe plastique, il n’est pas recommandé d’émailler au même endroit.

Le mot de la fin est à vous !

Vous voulez nous partager vos techniques pour un atelier bien organisé ?

N’hésitez pas à écrire un commentaire ou à m’envoyer un lien où je pourrais voir votre atelier et le partager dans cet article !

Newsletter

Restez au courant ! Recevez les derniers articles du site ceramiste.net et des contenus exclusifs.