Dans ce guide vous apprendrez quelles sont les trois erreurs courantes sur Instagram et comment les éviter pour vous construire une communauté qui vous permettra de développer votre business sur ce réseau.

Pourquoi utiliser Instagram pour vendre ses poteries ?

Nous avons déjà vu dans l’article “Comment vendre ses poteries en ligne” pourquoi vendre online est intéressant pour les céramistes.

Pour résumer, vendre en ligne est plus simple et plus rapide : ce sont les gens qui viennent à vous et pas vous qui essayez d’atteindre les 2% de personnes potentiellement intéressées sur le marché.
Vous pouvez alors passer plus de temps à affiner votre image de marque pour attirer les bons utilisateurs.

Un des meilleurs endroits pour atteindre cette cible est Instagram.

Pour les néophytes, Instagram est un réseau social basé sur des publications de photo avec légende. Il vous permet de présenter une boutique virtuelle avec tous les objets que vous vendez, mis en scène par exemple dans des conditions d’utilisation.

%

Des utilisateurs indiquent qu'Instagram les aide à décider d'un achat.

C'est le nombre mensuel d'utilisateurs Instagram

Les 3 erreurs courantes dans l’utilisation d’Instagram

Quand vous regarder des potiers renommés sur Instagram, avec plusieurs millions de followers, vous pouvez vous demander si vraiment, vous pourriez vous-même vendre vos créations sur Instagram.

Pourtant, inutile de prendre peur.
Il vous suffit d’avoir 1000 “vrais” fans qui suivent votre art. Un vrai fan, c’est un utilisateur qui aimerait vraiment avoir vos produits chez lui, qui est prêt à acheter et à partager vos productions.

1000, ce n’est vraiment pas beaucoup ! C’est atteignable rapidement, à condition de ne pas faire les erreurs classiques.

Première erreur : les hashtags

A noter : je vous donne ci-dessous sans distinction des hashtags français et anglais. Les utilisateurs français se sont habitués à utiliser l’anglais sur ce réseau donc pour toucher une cible française, il faut utiliser les deux langues.

Les hashtags sont des mots précédés d’un “#” qui permettent de “taguer” vos posts, afin que plus de monde puisse les voir. Il est important de passer du temps à bien les choisir.

Imaginez-vous entrer dans une librairie, cherchant un livre qui vous permettrait d’apprendre à cuisiner un dîner indien pour vos amis. Vous irez vers la section “Cuisine”, puis vers les livres pour “apprendre à cuisiner”, et enfin vers la “cuisine indienne”. Ce sont des catégories et sous-catégories de classement des livres.

Sur Instagram, il en va de même, les hashtags sont des catégories, qui permettent aux utilisateurs de trouver ce qu’ils cherchent.
Il vous faut alors utiliser des catégories comme “Art”, des sous-catégories comme “Poterie”, et des catégories de niche comme “Poteriefaitmain”.

Les erreurs de hashtags peuvent être nombreuses :

1/ Ne pas utiliser d’hashtag

Si vous postez une photo sans hashtag, c’est comme si votre livre arrivait à la librairie et était mis sur un tas de milliers de livres divers et variés, cachés des yeux du public à la cave.

Pas de hashtag = pas de vues

2/ Utiliser les mauvais hashtags

Qu’est ce qu’un mauvais hashtag ? Utilisons un exemple : vous postez une photo de Vase. Vos hashtags pourraient être : #Porcelaine #Email #MugShotMonday (hashtag couramment utilisé dans la communauté des potiers) #Tournage

Mais qui cherche ces hashtags ? Les potiers ! Seuls les potiers connaissent ces termes ! Or, vous ne cherchez pas à toucher des potiers, mais des clients potentiels.
Si nous gardons l’exemple de la librairie, c’est comme si les livres étaient classés par “Livre papier glacé”, “Livre brochés”, “Gallimard”, “400pages”…

Si votre but est de vendre des produits, vous devez utiliser les hashtags que les acheteurs utilisent.
Il vous faut étudier votre audience : que cherche-t-elle sur Instagram, qu’aime-t-elle, quels hashtags l’attire ?

Qu’en est-il pour votre vase ?

  • Vous pourrez taguer votre photo avec #Vase #VaseEnCéramique #FlowerVase #PlanteDinterieur
  • Si vous réfléchissez plus précisément encore à votre audience, vous pourrez en conclure que des fleuristes ou des décorateurs utilisent le hashtag #FlowerArrangement (2 millions de publications) ou #ArrangementDeFleurs (1500 publications). Votre photo de vase pourra alors apparaître sur le fil Instagram de ces professionnels, qui pourront alors vous suivre et acheter vos produits.
  • Vous pouvez même aller plus loin en utilisant #InterieurDesign, #InspirationDeco, etc. Vous toucherez alors une large palette de clients potentiels souhaitant trouver des inspirations ou de jolis produits.
  • Vous pouvez toucher des niches comme #DecorationMariage.

Autre exemple, si vous vendez des mugs, essayez de toucher la cible des “Coffee Addict” avec des catégories, sous-catégories et niches : #Café #Coffee #Expresso #CafeLover #CafeAddict #CoffeeAddict #InstantCafé. Pourquoi cette cible ? Parce qu’elle est la plus à même d’acheter une superbe tasse pour boire son café journalier.

Voir cette publication sur Instagram

 


Deuxième erreur : le contenu

Grâce aux hashags, les utilisateurs vont accéder à votre post, et s’il leur plait ils vont cliquer sur votre profil pour voir ce que vous proposez.

Votre profil Instagram doit être comme une vitrine de magasin : il doit attirer le potentiel client.

Pourtant, la plupart des comptes Instagram ressemblent à un tas de photos diverses de produits, d’atelier, voire de vacances, de choses vues ou aimées ; différentes couleurs, formes, styles, etc.
Les utilisateurs vont alors avoir trop d’infos visuelles et partir.

Comment transformer un compte Instagram “amateur” en jolie boutique ?
Tout d’abord, pensez aux catalogues IKEA : il faut vendre une idée, une expérience, pas un produit. Présentez vos produits dans un univers visuel logique, et agréable à l’œil. Pas avec tout le bazar de votre atelier derrière !
Vous devez raconter une histoire avec votre produit, montrer aux acheteurs ce qu’ils vivront s’ils l’achètent.

Ce principe concerne également l’ensemble de votre compte : postez des photos qui vont toutes vers le même objectif, ou qui ont toute un lien logique.

La sobriété

Josheph Ludkin présente la plupart du temps ses produits, de manière très sobre.

L’ensemble de son compte est en accord avec la sobriété de ses oeuvres.

Les tutos

Molly est très suivie pour ses tutos et ses vidéos en direct. 

Son compte respire le partage. Elle poste également ses créations quasi toujours dans un ton blanc.

Les couleurs dominantes

Léan poste des produits, des vidéos de tournage, d’émaillage, ou de sortie de four.

Les couleurs qu’il utilise (et qu’il porte sur lui) créent une unité visuelle qui se retrouve tout au long de son profil.

L’atmosphère

Shawna Pincus a un style bien à elle, et publie des photos dans une atmosphère feutrée, souvent avec un arrière plan en bois simple.

Une unité visuelle inspirante mettant bien en avant ses produits.

Troisième erreur : votre état d’esprit

Trois problèmes peuvent se présenter à vous si vous n’êtes pas dans le bon état d’esprit :

1/ Vous ne considérez pas votre passion comme un business

Une des grosses erreurs est d’utiliser Instagram de manière secondaire, de le faire par-dessus la jambe sans utiliser de hashtag, sans soigner les photos, juste pour montrer vite fait vos produits une fois qu’ils sont sortis du four.

Pourtant, vous devez réfléchir à votre Instagram avant même d’entrer dans votre studio.
Vous devez vous demander : quel genre de photos et vidéos devez-vous faire ? Comment pouvez-vous utiliser le travail que vous allez faire aujourd’hui dans le studio pour promouvoir votre boutique en ligne ?

Pensez-y : la céramique est une passion, mais vous devez l’envisager comme un business. En utilisant Instagram, vous n’avez pas besoin de courir les marchés pour vendre vos produits.

2/ Vous êtes trop effrayé pour vous lancer

Ne vous prenez pas la tête, lancez-vous ! Publiez vos photos, et voyez ce qui va se passer !
Au pire, vous pouvez supprimer les photos que vous avez publié. Et vous ne pourrez que vous améliorer. Cessez d’écouter vos peurs et lancez-vous.

3/ Vous ne savez pas quels contenus créer

Franchement, il y a tellement de contenus inintéressants pour les uns, qui sont regardés par des milliers de personnes !

Si vous avez bien visé votre cible, vos contenus trouverons leur public.
Et vous verrez au fur et à mesure ce qui plaira à votre audience ! Et au pire, vous supprimerez !
Vous pouvez aussi demander à votre audience via des stories ce qu’ils préféreraient voir.

Petit conseil : Pensez à produire des vidéos de moins d’une minute pour votre profil, et de moins de 3 minutes pour IGTV, afin de ne pas perdre vos utilisateurs en cours de route.

Pour conclure : Connaissance + expérience = Expertise

Lire des articles de blogs ne va pas vous rendre expert. Pour cela vous devez mettre en pratique ces conseils pour construire votre propre expérience.

En mettant ces choses en pratique, vous n’aurez pas 1 million de fans demain, mais vous utiliserez les bons outils ! Cela prendra un peu de temps, mais vous économiserez de l’énergie et de l’argent par rapport aux canaux de vente classique.

Maintenant, à vous de jouer !

Ce guide a été rédigé d’après un Webinar de Joshua Collinson (en anglais).