Le four de poterie est un élément indispensable dans l’atelier du potier. Pour choisir le bon four, vous devez d’abord vous poser les bonnes questions, qui vous permettront de déterminer les caractéristiques que devra posséder votre four.

Choisir son four de poterie : les questions à se poser

Avant de vous poser la question de quelle marque ou quel type de four céramique choisir, voici les questions auxquelles vous devez répondre :

  • Quel type de céramique produisez-vous : porcelaine, grès, faïence, … ?
  • Taille de vos pièces : quelle hauteur et quelle largeur maximale font vos pièces ?
  • Volume de production : Combien de pièces produisez-vous ?
  • Le lieu de cuisson : où comptez-vous placer votre four ? Êtes-vous en ville ou en campagne ?
  • Quel système énergétique avez-vous à disposition ? Gaz de ville, électricité en monophasé ou triphasé ?
  • Quel est votre budget maximal ?

Le choix des caractéristiques en conséquence

En fonction de vos réponses, vous allez pouvoir déterminer les caractéristiques du four à céramique :

  • La température de cuisson (haute / basse)
  • Le volume et les dimensions
  • L’énergie de cuisson (électricité / gaz / bois…)
  • Le type de cuisson (oxydation / réduction)
  • Le type de four (chargement vertical / frontal)

Voyons pour chaque caractéristique le choix que vous aurez à faire.

Température de cuisson du four

Basse température (~1100°C) Haute température (~1300°C)
Grès
Porcelaine
Faïence
Peinture sur porcelaine
Raku

Il est déconseillé de prendre un four haute température pour cuire à température inférieure, car les courbes de températures seront plus difficile à manier.

Le volumes et les dimensions

Cette caractéristique se détermine en fonction de taille de la plus grande pièce que vous voulez produire ainsi que par votre quantité de production.

Si vous créez des pièces très hautes ou très larges, vous saurez facilement quelle dimension minimale doit faire le four de potier.
Couplez cette donnée au nombre de pièces que vous produisez et vous pourrez déterminer le volume nécessaire.

10 pièces / mois 40 pièces / mois 100 pièces / mois
Petites pièces 50 L 100 L 200 L
Moyennes pièces 100 L 200 L 300 L
“Grandes pièces” 200 L 300 L 500 L

Ce tableau est donné à titre indicatif. Bien sûr tout dépend ce qu’on appelle une “grande pièce” : une sculpture d’un mètre de haut ne rentrera pas dans un four de 300 L. Il vous faudra un four spécial.

L’énergie de cuisson

Les trois énergies les plus utilisées sont : l’électricité, le gaz, le bois.

Déjà en fonction du local :

Gaz Electricité Bois
Local en campagne
Local en ville

Prenez quand même soin de vérifier les arrêtés préfectoraux de votre coin. 
Ensuite, il faut noter que :

  • tout type de four doit être associé à une ventilation suffisante, encore plus un four à gaz
  • suivant votre installation, le four à gaz peut être sous abri extérieur et le bois peut également être fait en extérieur
  • Pensez à regarder la taille de la porte de votre local pour savoir si le four passe
  • Si vous choisissez l’électrique, vous devrez déterminer si votre four sera en monophasé ou en triphasé. Il est possible toutefois de faire changer votre installation électrique, et certains fours peuvent être passés du tri au mono et inversement.

Le type de cuisson

Il y a deux types de cuisson, en fonction de la composition de l’air présent dans le four pendant la cuisson :

  • en atmosphère oxydante : la cuisson se déroule à 100 % dans une atmosphhère contenant de l’oxygène
  • en atmosphère réductrice : une partie de la cuisson (souvent vers la fin de la montée en température et lors du refroidissement

La cuisson en atmosphère réductrice peut donner de magnifiques effets, mais elle est plus difficile à maîtriser dans les fours électriques.
Prenez donc en considération ce point dans votre choix.

Si vous voulez plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez consulter l’article très technique de Smart2000.

Le type de four céramique

Cette caractéristique est plus un choix personnel mais il y a quelques points importants à noter. Voici un tableau regroupant quelques points de choix, et le four le plus adapté :

Four frontal Four vertical
Pièces lourdes
Capacité de volume évolutive
Problèmes de dos
Bonne visibilité des pièces
Qualité dans le temps*
Poids du four
Prix à l’achat
Régularité de la cuisson*

* Qualité dans le temps : les fours frontaux sont réputés pour durer plus longtemps dans le temps

* Régularité de la cuisson : parce que les résistances sont tout autour des pièces, les fours verticaux sont réputés pour la régularité de cuisson, mais il existe des fours à poterie frontaux avec résistances dans la porte

Faire son choix parmi les différentes marques

Au fur et à mesure du temps, vous trouverez sur le site des fiches détaillées sur les différentes marques de four céramique.

Les plus réputées sont Rhodes, Nabertherm et Isuni, mais il en existe d’autres ! Voici un petit tableau comparant ces trois marques en fonction des critères de cet article. 

Rhodes Nabertherm Isuni
Température de cuisson Hautes températures + raku Hautes températures + raku Hautes, basses températures + Raku
Volume De 20 à 1000 L De 16 à 2200 L De 11 à 1000 L
Energie de cuisson Electrique et gaz Electrique et gaz Electrique et gaz
Type de four Verticaux et frontaux + cloche et fusion Verticaux et frontaux + fusion Verticaux et frontaux
Budget* 3 048 2 568 2 121

 * Comparaison faite pour un four 80L Haute température électrique Monophasé à chargement vertical

Comme vous pouvez le voir, les marques proposent sensiblement les mêmes produits. A vous de choisir en fonction de vos besoins précis !