Vous venez de recevoir votre four tout neuf et êtes impatient de vous lancer dans votre première cuisson ?

Un peu de patience ! Il faut prendre le temps de faire une cuisson de rodage pour que votre four soit prêt à accueillir votre production !

Quelques éléments de langage

Il y a deux notions à différencier :

La cuisson de dégazage

Appelée par facilité cuisson de rodage également, car toujours associée avec cette dernière, la cuisson de dégazage est la toute première cuisson d’un four de poterie. Elle ne se passera qu’une fois au cours de la vie de votre four.

C’est de cette première cuisson que nous allons parler dans la suite de cet article. 

La cuisson de rodage

La cuisson de rodage à proprement parler intervient à chaque changement de résistances. Elle permet aux résistances de bien se placer dans le four et de former une couche protectrice d’oxyde qui leur permettra d’allonger leur durée de vie.

Pourquoi faire une cuisson de rodage à l’arrivée de votre four ?

Voyons en détail ce que va permettre cette toute première cuisson :

  1. Faire sécher l’ensemble de la structure du four, permettant d’éliminer l’humidité résiduelle dans les briques et les accessoires d’enfournement
  2. De brûler toute matière organique présente dans le four, ainsi que certains solvants ou liants utilisés dans les colles de maçonnage à la fabrication du four (Attendez-vous à voir se dégager de la fumée et une très mauvaise odeur !)
  3. D’oxyder les résistances pour les protéger
  4. De tester votre four avant de mettre en péril toute votre production

Je précise également ce point 4 car pour ma part ma première cuisson de rodage m’a permis de diagnostiquer un problème sur mon four qui l’empêchait de monter à plus de 980°C !

Après appel à mon fournisseur, nous avons pu corriger le problème et refaire une cuisson avec succès.

Comment faire la cuisson de rodage de son four de poterie

Cette première cuisson se fait à vide avec le matériel d’enfournement (quilles, plaques, arbre à perle, etc).
Nous verrons à l’occasion d’un autre article comment bien remplir son four, mais pensez à bien laisser l’air circuler entre les plaques.

La courbe de cuisson

Quand j’ai dû faire ma première cuisson de rodage, j’ai trouvé un florilège de courbes de cuisson sur le net.

En voici quelques unes :

  • 600°C en 12h ; puis full jusqu’à 1200°C
  • 500°C en 7h ; puis full jusqu’à 1100°C ; palier d’1h à 1100°C
  • 1050°C en 10h ; puis palier de 90min à 1050°C (avec évacuation du four ouverte jusqu’à 600°C

Difficile de faire son choix dans tout ça ! J’ai décidé de tout simplement suivre la notice de mon four (Keramikos 100L Surprise) : 600°C en 8h ; puis full jusqu’à 1000°C ; palier d’1h à 1000°C. 

Vous l’aurez compris, la première cuisson d’un four de poterie ressemble à une cuisson biscuit avec un long palier : montée lente jusqu’à 600°C environ puis température maximale à plus de 1000°C maintenue pendant un palier d’une heure.

programmateur en route

Protection des plaques d’enfournement

Cette première cuisson est l’occasion de protéger vos plaques de cuisson. Bien que cette manipulation ne soit pas obligatoire, elle est permet de prolonger la durée de vie de vos plaques en facilitant grandement le retrait de coulures d’email.

Pour protéger vos plaques, c’est tout simple. Préparez de l’engobe de protection : vous pouvez faire votre propre recette 50% alumine 50% kaolin, ou l’acheter directement dans le commerce. J’ai acheté celui de Cigale et fourmi.
Diluez l’engobe pour obtenir une consistance “pâte à crêpe”, puis appliquez le au pinceau en trois couches en croisant chaque couche. 

application enduit plaques enfournement

Après 2 jours de séchage à l’air libre, vous pouvez mettre vos plaques dans votre four pour lancer la cuisson de rodage !

Ces engobes ont deux caractéristiques importantes : tenir suffisamment à la plaque pour qu’elles puissent être manipulées entre chaque cuisson. Mais aussi tenir suffisamment à l’email qui coulerait dessus pour partir avec et laisser la plaque nue. Ainsi, pas besoin de meuler les plaques de cuisson : l’enduit reste collé à la pièce.

A noter qu’au fil du temps, si vous devez gratter vos plaques suite à des coulures d’email, vous pouvez faire des petites retouches avec cet engobe pour les reprotéger. Certains potier réenduisent d’ailleurs leurs plaques entre chaque cuisson d’email.

Newsletter

Restez au courant ! Recevez les derniers articles du site ceramiste.net et des contenus exclusifs.