La table de mon atelier a longtemps été un élément que j’ai négligé. Pourtant, c’est un élément central et important à bien des égards. Dans cet article, je vous donne des astuces pour trouver votre table d’atelier ! 

Pourquoi est-il important d’avoir une bonne table dans son atelier de poterie ?

La praticité

Si vous prenez une toute petite table, ou une table non adaptée, vous allez vite vous rendre compte que vous perdrez un temps fou dans toutes les activités que vous entreprendrez.

Choisir la bonne table s’est s’assurer un confort maximal.

La posture

Une table trop haute ou trop basse va vous forcer à prendre une mauvaise position, et vous aurez mal au dos, ou vous perdrez du temps sur des mouvements comme le battage de la terre.

L’hygiène

La matière de votre table est importante. La poussière générée par la terre et pire, par les émaux, doit être prise au sérieux. Une table non adaptée risquera de vous créer beaucoup de problèmes.

Différencier atelier et coin de poterie

Bien sûr, vous n’allez pas acheter une table tout spécialement pour la poterie si vous avez une pratique de loisir.

Si vous ne pratiquez que de temps en temps, je vous conseille d’acquérir une nappe épaisse et solide type vinyle, que vous poserez sur votre table de salon / salle à manger ou autre le temps de travailler. Vous n’aurez ensuite plus qu’à la rincer soigneusement.

Attention de ne jamais laisser sécher la terre, et d’éviter de travailler à côté d’un ordinateur ou autre appareil sensible que la poussière de terre pourrait abîmer !

Les qualités d’une table de poterie

La bonne hauteur

La meilleure hauteur est la vôtre : mettez vous debout, bras tendus contre le corps, et une main à plat horizontalement. La hauteur idéale de votre table est celle de votre main : elle doit pouvoir reposer à plat sur la table sans que vous n’ayez à vous baisser ou à relever l’épaule.

Une surface en bois

Beaucoup de personnes utilisent une nappe en vinyle ou plastique. C’est très facile à nettoyer, mais quel enfer pour battre de la terre dessus ! Ou même pour former une plaque, impossible de décoller quoi que ce soit. Un peu d’eau et vous vous retrouvez avec un effet ventouse immédiat.

Je vous conseille fortement d’avoir une table avec un plateau en bois brut.
Une surface en bois est idéale pour la terre car elle se nettoie facilement et n’accroche pas la surface. Attention à ne pas prendre une table vernie, ni une table en mélaminé, qui s’abimerait rapidement avec l’eau.

    La taille

    Tout dépendra bien sûr de votre activité, mais il faut prévoir une table assez grande pour ne pas avoir de problèmes de surface quand vous travaillez. Une table rectangulaire de 65 x 150 cm est un bon début dans un petit atelier.

    La stabilité

    Le gros défaut de toutes les tables que j’avais pu tester chez moi était la stabilité : une table n’est pas faite pour être secouée par des mouvements de battage de la terre ! Au début, j’avais pensé fixer ma table à un mur, mais c’était contraignant car je voulais une table centrale.
    Ensuite, j’ai trouvé une table très solide avec des pieds joints entre eux, mais elle était trop basse et j’avais des douleurs dorsales très rapidement.  

    Ci-contre, un exemple de structure qui permet une bonne stabilité : aux extrémités, les pies sont joints, et la grande barre transversale permet de stabiliser l’ensemble.

     

    Astuces

    • Prenez l’habitude de totalement débarrasser votre table à chaque session de travail afin quelle soit toujours prête pour la session suivante
    • Achetez un spray à eau pour asperger la terre qui aurait sécher sur la surface de la table. Ainsi, vous nettoyez de la terre humide et pas de la poussière, ce qui vous permettra d’épargner vos poumons

    La table de poterie parfaite

    J’ai fait pas mal de recherches pour trouver la bonne table. Voici 3 solutions possibles :

    • Faire appel à un menuisier qui vous fera une table sur mesure, mais votre budget en prendra un coup. C’est vraiment la meilleure table que vous pourrez avoir, car il peut également vous faire des rangements en dessous.
    • Ecumer les petites annonces pour trouver une table ancienne à plateau en bois brut et pieds solides. La difficulté est de trouver la bonne hauteur !
    • La solution que j’ai adoptée, un table sur tréteaux, à la fois solide, pas cher et « sur-mesure » au niveau de la hauteur !

    La solution que j’ai choisie : la table avec tréteaux

    Voici ma table depuis quelques mois, et j’en suis ravie.

    Ici j’y ai déposé le contenu de mon dernier four, mais habituellement elle est vide. 

    En dessous, au niveau des tréteaux, j’ai mes sacs de terre entamés et des sachets plastiques de l’autre côté. 

    En dessous entre les tréteaux j’ai un seau de terre à recycler et j’y glisse mon siège.

    Elle est constituée d’un plateau en bois massif et de deux tréteaux :

    A noter que le plateau est vissé sur les tréteaux, d’où la très bonne stabilité. 

    Pour 133€ vous aurez une table solide, réglable en hauteur, avec même quelques rangements au niveau des tréteaux.

    Pour le moment le seul reproche que j’ai pu faire est que, étant petite, j’ai été obligée de la régler au plus bas. Donc si vous mesurez moins d’1m60, vous risquez d’être embêté.e par la hauteur !

    N’hésitez pas à regarder les petites annonces style market place pour les tréteaux et le panneau de bois car il arrive qu’il y ait des petites surprises !

    Et vous ? A quoi ressemble votre table de poterie ? Partagez votre expérience en commentaire pour aider de futurs potiers !

    Newsletter

    Restez au courant ! Recevez les derniers articles du site ceramiste.net et des contenus exclusifs.

    4
    0
    J'aimerais beaucoup avoir votre avis ! Laissez un commentaire en bas d'article !x