Il existe plusieurs écoles proposant des formations complètes afin d’accéder à des connaissances techniques poussées sur le tournage, et de préparer le CAP de Tournage en céramique.
Cet article est un retour d’expérience sur une formation à distance effectuée à l’atelier Chemins de la Céramique à Montreuil.

Qu’est ce que la formation à distance en céramique ?

L’atelier Chemins de la Céramique est la seule école à ce jour à proposer une formation à distance.

C’est une formation de “niveau 2”, c’est à dire que vous rejoignez des élèves ayant déjà fait un premier semestre à l’école. Durant cette formation vous avez des cours de tournage, d’histoire de l’art, de dessin et des cours techniques, qui vous permettent de préparer le CAP tournage en céramique.

L’organisation de la formation

La particularité de la formation à distance est que vous assistez à une petite partie des cours de tournage, et que vous vous entraînez ensuite chez vous.

L’organisation est plutôt bien faite : entre chaque cours de tournage, vous avez en moyenne 2 semaines avant le cours suivant, ce qui vous laisse le temps de travailler chez vous les pièces demandées.
A cause du confinement en 2020, cette organisation a été chamboulée et ce planning n’a pas pu être suivi, cependant j’ai pu voir l’efficacité de cette méthode sur le premier mois et demi.

Au total, vous aurez 180h en présentiel, étalés sur 4 mois. La formation vous coûtera 3500 € environ, hors frais de dossier si vous avez un financement (compter à minima 950€ de votre poche).

Une préparation au CAP

Il faut bien se mettre en tête qu’on ne vous forme pas à devenir potier, mais à pouvoir passer avec succès le CAP. Vous apprendrez la maîtrise des gestes de tournage et la rapidité nécessaire à la production de pièces en série.
Même si cela peut sembler rébarbatif, c’est pourtant important : vous innoverez quand vous aurez votre propre atelier ! La formation vous donne des “bases” indispensables pour la suite.

Les cours théoriques dispensés sont également orientés CAP. Les élèves “classiques” ont quelques cours supplémentaires sur l’ouverture d’un atelier, le calcul de ses prix, la compta, mais c’est anecdotique à côté des compétences pratiques.

Les prérequis

Vous devez justifier de 300h de tournage avant de passer le test d’entrée en formation. Ne vous inquiétez pas si vous n’avez pas coché ces 300h… C’est une indication pour vous aider à estimer le niveau nécessaire pour pouvoir suivre cette formation à distance.

Vous aurez un petit test à l’entrée également, mais c’est tout. C’est là un des points négatifs : j’ai trouvé que je manquais énormément de connaissances théoriques, et de connaissances pratiques générales sur la terre (modelage, travail à la plaque, émaillage, etc.) contrairement aux autres élèves.

Afin de commencer la formation sans avoir l’impression de vous sentir à la rue, je vous conseillerais de :

  • Lire quelques livres, notamment Terres et glaçures de Rhodes, pour vous mettre à jour sur tous les sujets techniques. Les cours de techno sont très denses et si vous n’y connaissez rien, vous serez largué
  • Consulter le groupe Facebook https://www.facebook.com/groups/3431352853546453/ où de nombreuses ressources sont mises à disposition spécialement pour les futurs et actuels étudiants en CAP Tournage en céramique
  • Vous pouvez également vous plonger un peu dans l’histoire de l’art. Les cours donnés, notamment les visites de musées, sont largement suffisants mais vous pouvez vous sentir perdu si vous n’y connaissez rien.
    Je vous conseille le livre de Virginie Armelin Histoire de la Céramique : les grandes civilisations qui est considéré comme une bible pour les étudiants en céramique, tant il parcourt précisément les notions à connaître pour le CAP. Il est en plus magnifiquement illustré. 
  • Côté pratique, ne vous concentrez pas seulement sur votre pratique du tournage. Avant l’entrée en formation, entraînez-vous à faire du travail à la plaque, du modelage, du colombin, du pastillage, des collages… Tout cela a déjà été pratiqué par les autres élèves en début d’année.

Les avantages de la formation à distance en céramique

Il y a plusieurs avantages non négligeables :

  • Le distanciel : si vous habitez un peu loin de l’école, le rythme de cours permet de s’organiser. Sur 4 mois, vous aurez environ 2 jours de cours par semaine, avec parfois 2 semaines vides afin de vous entraîner.
  • Le côté financier : la formation ne coûte “que” 3500€, ce qui est beaucoup moins important que le prix initial de la formation
  • Le côté “gestion autonome” : vous avez votre tour chez vous, vous pouvez donc tourner autant que voulez et à votre rythme.
    Comme je ne suivais pas le rythme des autres élèves, j’ai eu la chance d’avoir un professeur spécialement dédié à la formation à distance en tournage (nous étions 3 en début de formation), ce qui permet d’avancer beaucoup plus vite.

Les inconvénients

Tout n’est pas parfait, ce format de formation à distance apporte son lot d’inconvénients qu’il convient de prendre en compte pour tenir sur la durée :

  • Il est très compliqué de transporter ses affaires entre l’école et la maison… En effet vous devrez transporter beaucoup de matériel, notamment le trusquin, qui est assez lourd. Vous pouvez, si vous avez les moyens, investir dans un 2ème set de matériel, que vous laisserez dans un casier à l’école.
  • J’ai été assez déçue de n’avoir aucun cours sur l’émaillage. En cursus classique, vous avez plusieurs cours d’émaillage durant l’année, contre aucun en formation à distance.
  • L’autonomie, qui est un avantage, peut également être un gros inconvénient : en effet, vous ne bénéficiez pas de l’émulation des autres élèves, qui sont une grosse source de motivation. Vous êtes seul face à votre tour, et il faut parfois puiser très loin dans vos ressources pour tourner chez vous, en plus de réviser vos cours théoriques. De plus, bien que vos professeurs soient disponibles si besoin, corriger des défauts de posture ou de technique ne peut se faire qu’en présentiel. Vous devez donc avoir identifié vos problèmes avant de retourner en cours afin de les corriger au plus vite.
  • Les transports : suivant votre lieu de vie, les transports peuvent vite devenir un fardeau. Pensez à prendre en compte le coût et le temps de transport avant de vous lancer.
    Petit conseil : après le confinement, j’ai fait le choix de prendre uniquement la voiture ; pour le parking, vous pouvez vous en sortir pour 6€/jour en louant une place de parking Zenpark. Il y a 3 parkings à 5 minutes à pied de l’école. Ne comptez pas trouver une place gratuite à Montreuil, c’est mission impossible…

Ne vous attendez pas à un parcours de santé !

Je trouve qu’on ne vous met pas assez en garde avant l’inscription, je me permets donc de le faire.

Cette formation céramique à distance est DIFFICILE !

Pas forcément d’un point de vue technique, mais d’un point de vue autonomie. On m’avait parlé de 15 à 20h de tournage par semaine en autonomie. Cela ne paraît pas beaucoup sur le papier, mais dans la pratique ça l’est.

Ensuite, je ne m’attendais pas du tout à avoir autant de matériel à acquérir. Pour vous donner un coup de main dans la préparation de la formation de tournage à distance, voici quelques informations, qui vous seront bien sûr précisées quand vous commencerez votre formation.

Comment bien se préparer ?

Voici une liste d’achat non exhaustive pour vous préparer :

  • 100kg de terre, Grès de Saint Amand T40 Lisse de préférence, la terre utilisée par l’atelier. Je l’ai acheté chez Peter Lavem. Vous pourrez vous en sortir avec 70 ou 80kg.
  • Matériel de tournage : tout le petit matériel classique, mais également un trusquin, plusieurs compas de potier, un compas à pointe sèche ; j’avais acheté un kit Mudtools qui m’a été très utile, un “couteau à enduire” (pour sortir les pièces du tour), il est fortement conseillé d’amener ses propres rondeaux (bois ou plâtre) pour l’examen, au cas où des assiettes soient demandées, mais pensez au transport…
    Matériel de tournassage : les mirettes et couteaux Ceradel sont particulièrement recommandés d’un point de vue qualité / prix
  • Matériel divers pour le CAP et pour plus tard : du papier journal (les manuels IKEA fonctionnent mieux !), des sacs plastiques pour emballer les pièces (en effet pour le CAP il sera très important de gérer les temps de séchage), une tournette, des éponges pour le garnissage, des clés d’anses, des pinces, une peau de chamois, une éponge emmanchée, des réglets en métal
  • Matériel de dessin : des crayons à papier, des feutres à alcool, des crayons de couleur, des feutres à pointe fine (0,5 et 0,3) pour le dessin technique, une règle, un compas, une équerre, un lot de “perroquets” et d’outil à dessin d’ellipses
  • Livres conseillés pour le CAP :
    • Terres et Glaçures, Daniel Rhodes (ce livre n’étant plus édité, il est très difficile de le trouver en français, sauf à des prix exhorbitants ; essayez de l’emprunter ou de trouver une version PDF)
    • Histoire de la céramique : les grandes civilisations, Virginie Armelin
    • La Céramique, Alain Prévet, Mémo Gisserot
    • Une brève histoire de la céramique, Jean Girel
    • Céramique : répertoire de formes, Grégoire Scalabre

Conclusion

Pour conclure, ne vous attendez pas à être céramiste à la sortie de l’école. Il vous faudra encore pas mal de mois, voire d’années d’entrainement pour vous sentir à l’aise sur votre production. Il faudra travailler tous les jours !

Toutefois, je vous conseillerais de ne pas vous brider, et d’au contraire chercher des opportunités dans votre région pour donner des cours d’initiation dès votre entrée à l’école. Profitez également de l’élan de motivation que créent les cours pour travailler éventuellement sur votre marque, sur votre future production, sur votre site web, etc.

Vous devez amorcer des projets pour éviter de vous retrouver avec un emploi du temps vide à la sortie de la formation !

Newsletter

Restez au courant ! Recevez les derniers articles du site ceramiste.net et des contenus exclusifs.